Sud Ouest - Pays basque : une pétition d'environ 24.000 signatures anti-LGV

Publié le par Abertzaleen Batasuna

Pays basque : une pétition d'environ 24.000 signatures anti-LGV

La pétition a été remise ce mercredi au sous-préfet de Bayonne, qui quitte ses fonctions ce mercredi soir 

Les membres du Cade remettent le dossier l'Epine au sous-préfet

Les membres du Cade remettent le dossier l'Epine au sous-préfet (Arnaud Dejeans)

Un collectif opposé à la ligne à grande vitesse (LGV) reliant Bordeaux à l'Espagne et traversant le Pays Basque, a remis ce mercredi au sous-préfet de Bayonne Laurent Nuñez une pétition de 23.652 signatures, ainsi que 2.645 témoignages d'opposants au projet dont 182 venant d'élus.

"Puisque M. Nuñez quitte ses fonctions ce (mercredi) soir, nous lui donnons les témoignages et la pétition de 23.652 signatures recueillies contre le projet LGV afin qu'il les transmette à son successeur", a expliqué à la presse devant la sous-préfecture Victor Pachon, président du Collectif d'associations de défense de l'environnement (Cade).

Lors de l'opération nommée "Epine" (Enquête publique sur l'inutilité des nouveaux équipements), le Cade et d'autres organisations environnementales avaient organisé, le 22 septembre dans quatre mairies du Pays basque et des Landes, une consultation des citoyens afin qu'ils apportent leurs contributions "pour ou contre la LGV".

"Toutes ces contributions dénoncent l'inutilité d'une nouvelle ligne pour absorber le futur trafic avec la péninsule ibérique alors que le ligne actuelle est absorbée à seulement 30% de sa capacité", a indiqué Victor Pachon, qui a remis la pétition en compagnie d'une vingtaine de membres du Cade.

Les axes Bordeaux-Espagne et Bordeaux-Toulouse sont le prolongement de la LGV Tours-Bordeaux, dont le chantier a commencé début 2012.

Le Cade a appelé à une manifestation contre la LGV à Bayonne le 27 octobre
 

www.sudouest.fr

Publié dans 2x2 - A63 - LGV

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article