JPB - Mobilisation pour Daniel Derguy

Publié le par Abertzaleen Batasuna

Mobilisation pour Daniel Derguy

p005_01.jpg

 

08/07/2011

Béatrice MOLLE

“Nous, représentant(e)s d’Abertzaleen Batasuna, de Batasuna et d’Eusko Alkartasuna apportons notre soutien à Daniel et à ses proches”, ont déclaré les trois partis abertzale qui appellent à manifester le 16 juillet à Bayonne à 17 heures. Et ce, en réaction à l’arrestation de Daniel Derguy avant-hier à Cahors. Emprisonné depuis hier soir à Agen, il comparaîtra devant le tribunal de cette même ville mardi prochain. Il est sous le coup d’un mandat d’arrêt européen, pour des faits, selon la presse espagnole, remontant à 1993. Rappelons que le militant basque Daniel Derguy a effectué douze années de prison. Arrêté en 1996, il a été libéré en 2008 et se trouve en liberté conditionnelle et interdit de séjour dans plusieurs départements, et ce, pendant dix années.

“Une provocation”

Xabi Larralde de Batasuna a déclaré “que cette arrestation n’était pas de nature juridique, mais bien politique. Daniel Derguy, ce n’est pas n’importe quelle arrestation. Il a été emprisonné pendant douze années et fut le porte-parole des prisonniers politiques. C’est également un signe extrêmement négatif de la part de Paris, par rapport au processus en cours. On veut normaliser une photo qui est celle de la remise de militants basques à l’Espagne. Cette arrestation est une provocation et témoigne de l’acharnement judiciaire. Il est nécessaire et indispensable de répondre”. Mattin Etxepare (EA), et Peio Etcheverry Ainchart (AB) ont lu le contenu conjoint des trois formations en indiquant faire une lecture politique de cette arrestation “qui intervient à un moment où la mobilisation autour d’Aurore Martin est sans précédent et où l’avancée d’un processus redonne espoir à l’ensemble du Pays Basque. Avec l’arrestation de D. Derguy, nous avons la confirmation qu’il existe une réelle volonté politique de créer un précédent avec l’outil répressif que représente le MAE : celui d’extrader par un moyen simplifié des militants basques de nationalité française vers Madrid. L’Espagne confirme, malgré de nombreux faits et actes politiques convaincants de l’ETA et de Batasuna pour un processus démocratique et politique, qu’elle ne souhaite pas œuvrer en faveur de la résolution politique du conflit”. Les trois partis évoquent aussi le rôle de l’Etat français : “Par cette action, mais également par le cas d’Aurore Martin, par les 150 prisonniers basques dispersés sur son territoire, et par la non-reconnaissance d’Iparralde, la France est un acteur incontournable de ce conflit. Nous demandons à l’Etat français qu’il change immédiatement d’attitude envers le Pays Basque qui doit se traduire par la fin de la répression politique, par une solution pour les 150 prisonniers basques (respect de leurs droits minimums), et, comme le souhaite une majorité d’habitants du Pays Basque, par une reconnaissance d’Iparralde”.

Les partis politiques ont fait part des slogans qui seront scandés lors de la manifestation du 16 juillet : “Résolution politique maintenant, reconnaissance du Pays Basque, respect des droits des prisonniers et arrêt de la répression”.

“Un calcul machiavélique”

Jean-Marc Abadie (AB) a souligné “qu’il s’agissait peut-être d’un calcul machiavélique de la part des Etats, pensant qu’un militant déjà condamné freinera la mobilisation. C’est un test de soutien. D’autre part, cette attitude semble démontrer qu’ils veulent que le conflit se poursuive. Mais le problème de fond demeure : aujourd’hui, il y a un conflit politique qui n’est pas résolu”. Jean-François Lefort (Batasuna) a ajouté “que Daniel Derguy dans le cadre de sa liberté conditionnelle était suivi par un juge d’application des peines. Il remplissait sa conditionnelle sans problème et ignorait qu’un mandat d’arrêt européen était émis à son encontre. Dans les jours qui viennent, il devait s’installer comme commerçant”.

Campement en Soule

Par ailleurs, le Collectif de Soule contre le mandat d’arrêt européen organise un campement de solidarité du 11 au 13 juillet devant la mairie de Mauléon qui se conclura par une manifestation le 13 juillet à 18h30 dans cette cité.

 

http://www.lejpb.com/paperezkoa/20110708/277466/fr/Mobilisation-pour-Daniel-Derguy

Publié dans Abertzaleen Batasuna

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article