JPB - Deiadar : les soutiens se multiplient

Publié le par Abertzaleen Batasuna

 

Appel Deiadar : les soutiens se multiplient

 

         p004_01_63108.jpg

 


24/03/2012

Antton ROUGET

Cela ne fait aucun doute. Il y aura du monde, beaucoup de monde, dans les rues de Bayonne le 31 mars prochain. S’il faut maîtriser avec prudence prévisions et sondages, la multiplication des appels de tout bord à manifester en faveur de l’officialisation de la langue basque le samedi 31 mars dans les rues de la Bayonne est une garantie du succès de la mobilisation.

Après l’annonce de la participation de Frantxoa Maitia, président de l’Office public de la langue basque, c’est, jeudi, Georges Labazée, qui a tenu à manifester son soutien. Réclamant un “cadre légal permettant la mise en place d’une vraie politique publique”, le président du Conseil général a expliqué que le département est “précurseur dans l’accompagnement des langues pour le basque comme pour le béarnais/gascon/occitan”. Il appelle à participer aux rassemblements de Bayonne et Toulouse le 31 mars.

Le Biltzar des maires du Pays Basque a lui aussi rendu publique une “invitation à prendre part à la manifestation Deiadar du 31 mars”. “La France n’a pas ratifié la Charte européenne des langues régionales et minoritaires” a rappelé au nom des 158 maires du Pays Basque la présidente, Christine Bessonart.

La manifestation n’implique pas que le Nord du Pays Basque. Depuis Bilbo, les organisateurs de la mobilisation de Bayonne, Euskararen Gizarte Erakundeen Kontseilua et Euskal Konfederazioa, ont appelé, jeudi, tous les “euskalzale” à manifester le 31 mars prochain. “L’Etat français a appliqué, à travers les siècles, une politique contre les langues régionales, aujourd’hui encore il maintient cette politique”, ont expliqué, lors d’une conférence de presse, les deux associations. Herri Urrats, Seaska, Biga Bai, Euskal Haziak, Bildu, Batera, le syndicat intercommunal de soutien à la culture basque, Bizi !, LAB… Les appels à manifester se sont multipliés ces dernières semaines. De nombreuses associations devraient rejoindre la dynamique jusqu’au samedi 31 mars. Ce jour-là, à 17 heures, au quai Chaho, tous les participants seront rassemblés pour ce qui devrait être une grande mobilisation.

 

Dix manifestations simultanées

Le samedi 31 mars prochain, des manifestations de défense des langues minorisées sont organisées simultanément dans dix villes de l’Hexagone.

Des dizaines de milliers de participants sont attendues pour cette grande mobilisation en faveur des langues basque, corse, occitane, catalane, bretonne, mais aussi en défense du savoyard (ou francoprovençal), des langues régionales d’Alsace et de Moselle, du flamand ou encore du créole réunionnais.

Les rassemblements sont prévus à Bayonne, Ajaccio, Toulouse, Perpignan, Poitiers, Quimper, Strasbourg, Metz, Annecy et Lille.

 

http://www.lejpb.com/paperezkoa/20120324/330468/fr/Appel-Deiadar--les-soutiens-multiplient

 

Publié dans Berriak - Infos

Commenter cet article