Eitb.com - R&PS tient son Université d'été à Biarritz

Publié le par Abertzaleen Batasuna

R&PS tient son Université d'été à Biarritz


La création d'une institution spécifique basque, l'évolution du processus de paix et le statut des langues "régionales" seront au menu de l'Université d'été de Régions & Peuples Solidaires.

  • Pierre Costa (Parti Occitan).


Le Pays Basque nord accueille cette semaine l'Université d'été de la fédération Régions & Peuples Solidaires, composée de dix partis autonomistes et régionalistes, dont Eusko Alkartasuna (EA) et Abertzaleen Batasuna (AB).

Du mardi 21 août au jeudi 23 août, la 17e édition de l'Université d'été de R&PS abordera au Lycée hôtelier de Biarritz les thèmes d'actualité politique qui constituent "des enjeux majeurs pour l'avenir de nos Peuples et Régions, en particulier la réussite du processus de Paix en Euskadi".

La revendication pour la création d'une institution spécifique basque et l'évolution du processus de paix seront au menu de la première journée, alors que le statut des langues "régionales" animera les débats du mercredi. Un Congrès clôturera les journées jeudi.

 

Iosu Uribetxebarria

Le cas du détenu basque Iosu Uribetxebarria surgira sans doute au cours des débats. Atteint d'un cancer en phase terminale, ce détenu de l'ETA mène depuis une quinzaine de jours une grève de la faim pour réclamer sa remise en liberté conditionnelle. 

Dans un communiqué diffusé ce week-end sous le titre "les libertés fondamentales au Pays Basque foulées du pied par Madrid", R&PS s'est dit "scandalisé" par l'attitude de l'Etat espagnol, qui refuse toujours de libérer le détenu.

"Dans un fragile espoir de paix amorcé par le renoncement à la lutte armée d'ETA, l'attitude outrageuse depuis quelques jours de l'Etat espagnol à l'égard du Pays Basque est de nature à remettre en question les avancées de ces dernières semaines," estime la fédération.

"Le refus de l'Etat espagnol de libérer le prisonnier politique basque, Iosu Uribetxebarria, pourtant atteint d'un cancer en phase terminale puis l'interdiction samedi de la manifestation publique de soutien et l'interpellation de militants "abertzales" créent un climat inquiétant de tensions, contraire à une avancée du processus de paix," avertit R&PS.

Soucieux de la poursuite et de la réussite du processus de paix au Pays Basque, R&PS réclame de l'Espagne mais aussi de la France des avancées, en estimant que "la paix durable ne sera possible que si les toutes les parties avancent conjointement". R&PS demande en particulier à ce que l'Espagne et la France se penchent en priorité sur le sort des prisonniers.


Téléchargez en pdf la programmation complète de l'Université d'été de R&PS.

www.eitb.com

Publié dans Berriak - Infos

Commenter cet article