Eitb.com - Le vent de colère contre l'austérité franchit les Pyrénées

Publié le par Abertzaleen Batasuna

Le vent de colère contre l'austérité franchit les Pyrénées

RÉDACTION

28/09/2012

De nombreux collectifs et tous les partis à la gauche du PS appellent à manifester contre le nouveau traité budgétaire européen (TSCG).

  • Manifestation contre les politiques d'austérité, lors de la grève générale du 26 septembre au Pays Basque.

Le vent de colère contre l'austérité s'apprête à franchir les Pyrénées. Après les manifestations à Madrid et la grève générale au Pays Basque sud, un rassemblement contre la ratification du nouveau traité européen (TSCG) aura lieu ce samedi à Hendaye, à la veille d'une grande manifestation unitaire à Paris.

Les Collectifs pour un audit de la dette publique du Pays Basque, du Béarn, des Hautes-Pyrénées et des Landes organisent un rassemblement sur le pont Saint-Jacques à Hendaye (11h00) pour protester contre le nouveau traité budgétaire européen, le “Traité pour la stabilité, la coordination et la gouvernance” (TSCG), et en faveur d'une solidarité européenne. De nombreuses organisations, syndicats et partis du Pays Basque seront présents, dont le collectif altermondialiste Bizi, Attac, la FSU 64, la CGT Éducation, LAB, AB, Batasuna, le Parti de gauche, Europe Ecologie-Les Verts et plusieurs syndicats du Pays Basque sud.

Plus connu sous le nom de pacte budgétaire, le TSCG vise à imposer l'austérité comme seule politique possible en Europe et "menace de plonger davantage l'Europe dans la crise économique, sociale et environnementale".

 

 

"Mis au point par le couple Sarkozy-Merkel, il est repris inchangé par le couple Hollande-Merkel, malgré les promesses de campagne du candidat socialiste de rompre avec sa logique mortifère en le renégociant," regrette Guy de Barbeyrac, président d'Attac Pays Basque, dans une tribune libre publiée dans le Journal du Pays Basque.

Selon lui, le pacte budgétaire est "économiquent et écologiquement absurde" et "socialement insupportable". "Les "programmes d'ajustement structurels" aujourd'hui imposés à la Grèce et aux autres pays en difficulté réduisent les protections, accroissent les inégalités et touchent les populations les plus précaires," dénonce-t-il.

En plus, le pacte budgétaire "menace la démocratie", en permettant à la Commission et au Conseil européens de passer au-dessus des Parlements nationaux pour imposer partout rationnement des dépenses et réformes antisociales. Le pacte nie ainsi la souveraineté populaire.

La campagne contre le Pacte budgétaire ne cherche nullement à alimenter une dynamique anti-européenne ou xénophobe. Au contraire, elle s'inscrit dans "la construction des résistances européennes et des alternatives aux politiques d'austérité qui sont en train de mener l'Union dans le gouffre," souligne Attac France dans un communiqué. Et d'ajouter: "nous récusons par avance toute tentative d'instrumentalisation du mouvement citoyen qui est en train de naître par des forces souverainistes, nationalistes ou autoritaires".

Après le rassemblement à Hendaye, une manifestation "Pour une Europe solidaire, Non au traité d'austérité" aura lieu ce dimanche 30 septembre à Paris. Cette manifestation conclura une grande semaine de mobilisation européenne contre l’austérité avec des manifestations massives en Espagne, en Grèce et au Portugal.

Une pétition en ligne contre le traité d'austérité se rapprochait du cap des 20.000 signatures.

Retrouvez ici les dix raisons de dire Non au Pacte Budgétaire.

www.eitb.com

Publié dans Berriak - Infos

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article