Eitb.com - Du combustible nucléaire à Bilbao, du nitrate d'ammonium à Bayonne

Publié le par Abertzaleen Batasuna

Du combustible nucléaire à Bilbao, du nitrate d'ammonium à Bayonne

Un bateau transportant du combustible nucléaire est arrivé pour la première fois au port de Bilbao, alors que le premier train de nitrate d'ammonium en provenance de l'usine Yara est attendu à Bayonne

  • Port de Bilbao.


Les ports du Pays Basque accueillent de plus en plus des transports de matières dangereuses. Un bateau transportant du combustible nucléaire est arrivé pour la première fois au port de Bilbao, alors que le premier train de nitrate d'ammonium en provenance de l'usine Yara est attendu sur le port de Bayonne.

Ce lundi, le navire hollandais "Encounter", en provenance du port de Liverpool, est arrivé au port de Bilbao avec une cargaison de 12 tonnes d'oxyde d'uranium enrichi, qui sera transformé en combustible nucléaire pour les centrales nucléaires espagnoles. C'est la première fois qu'un tel transport arrive au port de Bilbao. Le matériel radioactif était transporté dans deux conteneurs de 12 mètres.

Sur le port de Bayonne, le premier train de nitrate d'ammonium en provenance de l'usine Yara dePardies (Béarn) est attendu. Marie-José Espiaube, maire du Boucau, a annoncé lundi soir, lors du conseil municipal, que "les élus avaient appris incidemment que le premier train était annoncé, sans en connaitre la date exacte", selon Sud Ouest.

Depuis plus d’un an, les municipalités du port de Bayonne ont multiplié les initiatives pour s’opposer au transfert de nitrate d’ammonium par des interventions en conseil portuaire et en sous-préfecture, mais aussi par des courriers et recours auprès des autorités concernées afin d’annuler l’arrêté préfectoral autorisant le transfert.

Les maires de Boucau, Tarnos, Bayonne et Anglet ont expédié de nouveau un courrier au préfet des Pyrénées-Atlantiques pour lui rappeler leur opposition.

Ils dénoncent l’insuffisance de concertation et d’information du public compte tenu de l’incidence de ce transfert sur le plan environnemental mais également des risques particuliers liés à la manutention et au stockage de produits dangereux.

www.eitb.co
m

Publié dans Berriak - Infos

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article