Eitb.com - Batera organise les États généraux du Pays Basque

Publié le par Abertzaleen Batasuna

Batera organise les États généraux du Pays Basque

RÉDACTION

28/09/2012

Les États généraux du Pays Basques se produisent dans un contexte plutôt favorable à la mise en place d'une Collectivité Territoriale.

  • Batera se mobilisant contre le blocage politique que souffre le Pays Basque.


La plate-forme citoyenne Batera organise ce samedi à la CCI de Bayonne (14h30) les États généraux du Pays Basque. La revendication de la Collectivité Territoriale sera au centre des débats.

Les États généraux se produisent dans un contexte plutôt favorable à la mise en place d'une Collectivité Territoriale. En avril, le Conseil de Développement a adopté un avisfavorable et, à la mi-septembre, le Conseil des élus a porté la question aux États généraux de la démocratie territoriale à Bayonne, en invitant les autorités de l'État français à "examiner l'hypothèse d'une collectivité territoriale pour le PaysBasque".

Avant de porter la question aux rencontres des États généraux de la démocratie territoriale prévues les 3 et 4 octobre à Paris, Batera invite les acteurs sociaux, les personnalités, élus et militants à participer ce samedi aux États généraux du Pays Basque pour rappeler les enjeux politiques, économiques et sociaux de la question ainsi que les fondamentaux d'une Collectivité Territoriale à statut particulier pour le Pays Basque.

"Réaffirmer aussi que plus aucun prétexte ne subsiste, que toutes les conditions sont réunies pour obtenir la reconnaissance institutionnelle du Pays Basque. Faire entendre enfin la demande de la société civile du Pays Basque pour qu’elle soit intégrée à l’acte III de la décentralisation," indique Batera dans un communiqué.

"La future loi doit porter création de la Collectivité Territoriale à statut particulier car c'est la volonté de la société de notre territoire qui a pu l'exprimer à plusieurs reprises et de manière massive," conclut la plate-forme.

www.eitb.com

Publié dans Berriak - Infos

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article