EHLG BAT !

Publié le par Abertzaleen Batasuna






Une Chambre d’Agriculture du Pays Basque Abertzaleen Batasuna dénonce une fois de plus la décision intolérable prise par le représentant judiciaire de l’Etat français contre l’association Euskal Herriko Laborantza Ganbara.

Faire appel le dixième et dernier jour contre la relaxe prononcée par le Tribunal de Grande Instance de Bayonne nous semble être le fruit d’une rage et d’une raison d’Etat illégitime.

La décision juste et courageuse, favorable à Euskal Herriko Laborantza Ganbara, prise par le tribunal de Bayonne, suite à une campagne de concientisation et de mobilisation exemplaire, a été reçue avec joie et responsabilité en Pays Basque nord, comme dans tout le Pays Basque. Autant ce jugement constituait un pas important sur le chemin de la normalisation, autant cet appel répond à une logique inverse et absurde: celle de la confrontation qui convient toujours à l’Etat !

Et pourtant, ces dernières semaines, la situation politique semblait prioriser d’autres schémas.

Provenant de différents responsables politiques, syndicaux et économiques, et dans le cadre de la “réforme” de l’Etat français, nous avons entendu des propos reconnaissant l’urgence pour le Pays Basque nord d’avoir des organisations et une Institution propres. Récemment la délégation qui avait rencontré la commission Balladur à Paris n’a pas demandé autre chose.

Une fois encore nous disons que la décision d’appel communiquée hier n’est porteuse que de négation, de mépris et de confrontation. On ne peut rien construire par de tels moyens, ni rien normaliser dans ce Pays, alors qu’ici une majorité sociale de plus en plus large priorise justement des schémas constructifs de normalisation.

Nous ne doutons pas un instant que la majorité sociale, syndicale et politique favorable à Euskal Herriko Laborantza Ganbara saura faire face à cette décision sans fondement annoncée hier. Abertzaleen Batasuna appelle dès aujourd’hui à la mobilisation et à participer aux différentes actions qui seront nécessaires pour atteindre cet objectif.



EHLG bat ! Behin ta berriz, Abertzaleen Batasunak ozenki salatu nahi du EHLGren ostokadan, frantses estatuaren ordezkari « judizialek « hartutako erabaki jasangaitza.

Baionako auzitegiko sententziaren kontra, azken egunean helegitea, erabat jokoz kanpokoa iduritzen zaigu eta errabia itsu eta estatu logika arras deslegitimizatu baten marka hutsak dira.

Kontzientizazio eta mobilizatze kanpaina eredugarri baten ondorioz, poztasunez eta arduraz hartua izan da Ipar Euskal Herrian, baita Euskal Herri osoan, EHLGren alde, Baionako auzitegiak hartutako kuraiazko erabakia. Epaiketa emaitza hura, normalizaziorako bidean, urrats garrantzitsua den heinean, atzoko helegitea alderantzizko logika zentzugabe batean kokatzen dugu : estatuari komeni zaion betiko konfrontazioaren logika !

Alta, egoera politikoak bestelako eskemak lehenesten eta irudikatzen ditu, azken aste hauetan.

Hainbat arloetatik eta hainbat eragile politiko, sindikal eta ekonomikoengandik, Frantses estatuaren « erreforma » dela eta, entzun izan da , Ipar Euskal Herriak baduela berezko erakunde eta instituzioen behar gorria. Besterik ez du aldarrikatu, ez hain aspaldi, Parisen izandako euskal delegazio hark ere…

Behin eta berriz diogu, atzoko helegite erabakiak, ukazioa, mespretxua eta konfrontazioa baizik ez dakar. Bide horietatik ezin da ezer eraiki, ezin da ezer normalizatu herri honetan, alta hemen gehiengo sozial geroz eta zabalagoak justuki eskema eraikitzaile normalizatuak lehenesten dituelarik.

Atzoko erabaki funsgabeari, EHLGren aldeko gehiengo sozial, sindikal eta politikoak, jakingo duela aurpegia emaiten ez dugu dudatzen ABtik. Bide eredugarri hori, aitzina segitzeko eta helburua lortu arte beharrezkoak izanen diren mobilizazio eta urrats ezberdinetan parte hartzeko dei ozena egiten du gaurtik Abertzaleen Batasunak

Commenter cet article

eñaut 09/04/2009 17:25



« Liberté d'expression en danger ! Solidarité !
La FNSEA et les Chambres d'Agriculture demandent la fermeture et la condamnation du site internet satirique LA FERME EN VRILLE (qui parodiait La Ferme en Ville) qui dénonce leurs politiques visant à imposer une agriculture industrielle, productiviste, intensive, les OGM, les pesticides, le toujours plus d'engrais chimiques et d'irrigation, les agro-carburants, le hors sol et la disparition des petites exploitations agricoles. Le site est assigné en référé au Tribunal de Bayonne ce mercredi 15 avril à 9H30 ! La résistance s'organise. Toute l'information sur le procès de la ferme en ville est sur le site. L'objectif est double : faire échec à cette tentative d'attenter à la liberté d'expression et dénoncer encore plus fort la responsabilité de la FNSEA et des Chambres d'agriculture qu'elle gère dans la malbouffe, le saccage écologique et la mort des petits paysans. Aidez nous à faire que cette tentative liberticide se retourne contre eux ! NO PASARAN ! Rendez-vous sur le site du procès de la ferme en ville : onlafermerapas.info. »